Image Quelles sociétés peuvent émettre des obligations ?

Quelles sociétés peuvent émettre des obligations ?

Société et obligation

La nomenclature des obligations est tributaire de l'entité qui les émet. En dehors de l'État, la plupart de ces titres sont émis par des entreprises. Elles ne présentent pas toutes les mêmes caractéristiques et cela influe énormément sur la nature de l'obligation émise. Il convient donc de passer en revue l'ensemble des entreprises qui émettent des obligations.

Les entreprises publiques

Une entreprise publique est celle dont l'état détient à la majorité le capital. Ce genre d'entreprise est également appelée société publique. Elle représente avec les États et les institutions supranationales les principaux acteurs du marché primaire des obligations. En raison de cette nature, toutes les obligations émises par ce genre d'entreprise sont qualifiées de titres publics.

C'est sur le marché primaire donc que les titres de ce type d'entreprise sont émis comme offres publiques. On peut les considérer comme des émetteurs directs. Les actifs obligataires émis par les sociétés publiques le sont à l'endroit de grands investisseurs institutionnels tels que les banques. Celles-ci les acquièrent à travers des adjudications et les mettent ensuite à la disposition des acteurs du marché secondaire.

Les institutions financières

Elles ne sont pas des émettrices directes de titres obligataires. En effet, les institutions financières fonctionnent comme des agences de gestion des titres de dette publique achetés soit auprès de l'État soit auprès de sociétés publiques.

Considérées comme des primary dealers, ces institutions achètent les titres publics au cours des enchères organisés par les émetteurs publics. Ensuite, elles les mettent à disposition de leurs clients sur le marché secondaire. Il s'agit pour l'essentiel d'investisseurs professionnels spécialisés en constitution de book-building ou carnet d'ordre.

Les institutions financières proposent généralement 3 types de titres obligataires. Les premiers sont les obligations seniors caractérisées par une bonne garantie permettant à leurs détenteurs d'être privilégiés sur tous les autres créanciers en cas de liquidation de la société émettrice.

Les deux autres sont appelées Tier 1 et Lower Tier 2. Les détenteurs de telles obligations seront payés après les détenteurs d'obligations seniors et les détenteurs d'actions en cas de liquidation de la société. Ils peuvent donc se retrouver sans leur investissement de départ dans le cas où les fruits de la liquidation ne suffisent pas à les rembourser après que les autres créanciers l'aient été.

Les entreprises privées

Il peut aussi s'agir d'une société de bourse ou de gestion de portefeuille obligataire telle que Sunny AM qui se charge d'acquérir des titres obligataires pour le compte de leurs clients auprès de grands investisseurs institutionnels. En tant qu'investisseur, l'idéal est d'avoir recours à a ce type d'entreprises; maîtrisant les rouages du portage de titres de dette publique ou privée, Sunny AM pourra vous conseiller.

Il peut également s'agir d'une société privée ayant des besoins de financement et qui mettent ses titres obligataires à la disposition d'autres investisseurs sur le marché obligataire secondaire.

Quelles qu'elles soient, les entreprises privées émettent plusieurs types d'obligations qui sont classifiées en fonction de notes reçues par des agences de notation. Il y a d'une part les titre de créance investment grade et d'autre part les obligations high yield.

Les premières sont les obligations les mieux notées. Une bonne notation implique généralement un niveau de risque très faible, mais un faible rendement. A contrario, les obligations high yield sont les moins bien notées parce qu'elles présentent un risque beaucoup plus élevé et un rendement tout aussi élevé.