Image Le guide des différents types d'obligations

Le guide des différents types d'obligations

Les différentes obligations

Une obligation est une créance vendue par des personnes morales ayant besoin de liquidité immédiate. Cette créance donne droit, pour l'investisseur, à des intérêts qui varient selon le type d'obligation. Les obligations peuvent être classées selon les personnes morales émettrices, le type de taux prévu et les risques que représentent les investissements. Afin de vous diriger efficacement vers le marché qui vous convient, vous devez en savoir un peu plus sur les différents types d'obligations.

La classification selon la personne morale émettrice

Pour déterminer le type d'obligation dans laquelle vous devez investir, il faut d'abord distinguer selon la personne morale qui l'émet. En la matière, vous pouvez distinguer entre les obligations souveraines et les obligations corporate. Une obligation souveraine est émise par un État. Dans ce cas, le risque est pratiquement inexistant. Il est cependant rare d'être, en tant que particulier, capable d'investir.

Si vous choisissez une obligation ou dette corporate, il s'agit des entreprises financières ou non. Quand il s'agit d'une entreprise non financière, le risque est beaucoup plus élevé et découvrir ces types d'obligation est beaucoup plus courant. Il s'agit alors des premières catégories d'obligations présentes sur le marché obligataire.

La classification selon le type d'intérêt

Une fois la classification effectuée du point de vue de l'émetteur, vous devez définir une classification en fonction du type d'intérêt. Il existe trois types d'obligation dans ce cas. Vous pouvez distinguer les obligations à taux fixe, les obligations à taux variables et les obligations sans intérêt.

Le taux variable est le taux qui suit le cours des marchés, des devises, ou d'autres indices. Il ne rassure aucun investisseur non professionnel. Le taux fixe est un taux défini dès la formation du contrat. Il ne sera modifié en rien, peu importe le niveau de la société, l'augmentation ou la diminution des risques encourus. Il s'agit du taux qui rassure aussi bien les investisseurs que les sociétés émettrices. L'autre type de taux rassurant est le taux inexistant.

Pour une obligation sans intérêt, donc sans taux, il n'y a aucun risque de surprises. Le risque général de faillite de la société existe. Cependant, il ne sera pas question d'une difficulté de paiement d'un intérêt. Dès la conclusion du contrat, vous achèterez les obligations à un prix plus bas que le prix réel et vous entendrez obtenir, à terme, un montant plus élevé. Vous saurez alors le montant que vous récupérerez en fin de contrat.

La classification selon le niveau de risque

La dernière classification qui peut être effectuée est selon le niveau de risque. Dans ce cas, vous devez vous référer aux indices de notations de certaines sociétés qui se chargent de classifier les sociétés émettrices selon le danger que pourrait générer un investissement dans ce cas.

Les sociétés sont classées du « investment grade » au « high yield ». Quand le risque est faible et que le taux est faible, il s'agit d'un « investment grade ». Avant d'investir dans un « high yield », vous devez vous référer aux conseils de certains acteurs du secteur, comme la société Sunny AM. Parmi les sociétés de gestion d'obligations convertibles, Sunny AM est l'une des plus efficaces, capable de vous diriger vers les meilleurs choix et la meilleure rentabilisation.